Le regard de KEREN FINANCE

Publié
Les marchés financiers

Après une fin d’année éprouvante, qui a vu la quasi intégralité des classes d’actifs fortement baisser, le rebond offert par les marchés en ce mois de janvier est le bienvenu. Ainsi, depuis le début de l’année, les indices sont fortement repartis de l’avant, le CAC 40 affichant un gain de plus de 5.5% sur la période et les actions françaises de petites capitalisations, 9%. Cette détente est également observable sur le marché des obligations d’entreprises, qui après s’être extrêmement tendu en fin d’année, s’est apaisé, offrant de belles performances en 2019 sur cette classe d’actifs.

L’environnement si sombre, dépeint par de nombreux intervenants ces derniers mois a-t-il pour autant brusquement changé ? Malheureusement non. Les craintes sur l’évolution de la croissance mondiale, la peur d’une fin de cycle prématurée, la guerre commerciale sino-américaine, le brexit, la montée du populisme et des mouvements sociaux en Europe, les élections européennes…sont toujours bien présents. Pour autant, ce qui a évolué, c’est notamment le ton de Jerôme Powel, Président de la Fed, qui après des messages de fermeté a brusquement changé de cap pour se montrer désormais beaucoup plus souple dans sa communication sur la politique monétaire américaine, ce qui a fortement rassuré les marchés quant à sa capacité à accompagner un éventuel ralentissement de son économie. De plus, il semblerait qu’en ce début d’année, de nombreux investisseurs aient décidé de profiter de la violente baisse des derniers mois pour se repositionner sur les actifs risqués. Ainsi, les valeurs ayant été anormalement sanctionnées en fin d’année ont, pour certaines, beaucoup rebondi (Maison du Monde, Soitec..) et les bonnes publications ont été très entourées (LVMH, Dassault Systèmes…).
Les incertitudes planant autour de nous restent nombreuses et la volatilité bien présente. Bien qu’ayant envie de nous ranger du côté des optimistes, nous préférons aborder ce début d’année avec pragmatisme. L’année 2018 a finalement offert des opportunités en terme de valorisations ou de rendements qu’ils nous semblent intéressant de saisir en attendant d’avoir plus de visibilité pour développer une stratégie de long terme.

 

(Texte publié le 11/02/2019  dans la note : informations mensuelles de KEREN Finance)

Partagez ce contenu :