Quelles stratégies rationnelles adopter si l’on anticipe un rebond des marchés financiers ?

Publié

Résumons nos 2 derniers articles :

La majorité des acteurs de la place financière s’accordent pour dire que :

  • Il y aura un rebond des marchés, a minima technique à court terme
  • Les marchés peuvent relancer un mouvement haussier de long terme entrecoupé de mouvements correctifs ponctuels

La crise sanitaire que nous traversons est évidemment l’élément déclencheur de la chute des marchés que nous venons de constater. Malheureusement, le virus n’est pas encore maitrisé et laisse planer de nombreuses questions sur ce fameux rebond :

  • Quand aura-t-il lieu ?
  • Quelle sera son ampleur et sa durée ?
  • Combien de temps mettrons-nous à retrouver les cours d’avant la crise ?
  • De nouvelles vagues baissières vont-elles encore affecter les marchés ?

Le CAC 40 a perdu près de 40% en 3 semaines : une baisse inédite sur une période aussi courte.

Même s’il parait raisonnable de penser que les cours d’aujourd’hui incluent une bonne partie des affres qui pèsent sur l’économie, les niveaux de volatilité sont au plus haut. Cela signifie qu’il faut s’attendre à d’importantes oscillations à la hausse ou à la baisse des cours dans les prochains jours, voire semaines.

Ci-dessous un graphique représentant le VIX, l’indice référence mesurant la volatilité sur les marchés financiers.

Nous espérons tous que les prochains mouvements de long terme des marchés soient haussiers mais il serait normal qu’ils soient entrecoupés par certains épisodes baissiers ponctuels. C’est une évolution normale mais il est important de garder en tête l’horizon d’investissement. Ce paramètre permet en effet de profiter de la hausse des marchés financiers à long terme et de diminuer l’impact des corrections ponctuelles.

Que faire face à tant d’incertitudes pour profiter au mieux de marchés financiers aux fluctuations erratiques, mais susceptibles de laisser apparaitre globalement un rebond haussier intéressant ?

D’abord « miser sur les bons chevaux ». Même si l’expression est triviale, elle a le mérite d’être particulièrement claire : un cheval de race a de grandes chances de devancer un mulet sur la ligne d’arrivée. Toutes les zones géographiques, tous les secteurs d’activité, tous les titres ne profiteront pas de la même manière d’une éventuelle hausse des marchés. Nous traiterons du choix des valeurs qu’il nous parait souhaitable de privilégier dans de prochains articles de notre blog.

Et « monter les voiles progressivement ». C’est-à-dire s’exposer progressivement aux marchés financiers, pour capter au mieux les vents arrières (hausses de marchés) principalement attendus sans pour autant subir trop violemment les vents de face (baisses de marchés) que nous pourrions à nouveau rencontrer. Des investissements progressifs (par versements ou arbitrages) permettent de s’exposer sur des cours moyens, lorsque l’on pense qu’ils vont monter sur un horizon important, et de limiter ainsi le risque d’investir sur un pic de marché, c’est-à-dire au plus mauvais moment.

NDRL : le respect de votre profil d’investisseur […] est fondamental dans la construction de vos allocations d’actifs. Mais peut-être que, « par les temps qui courent », il est souhaitable de vous exposer progressivement dans la fourchette haute du risque correspondant à votre situation, par définition particulière.

 

Auteurs : Florian LELONG (SEFIMA) et Romain MURAILLE (VALETYS)

Partagez ce contenu :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.